Recherche Menu

Armoire de cuisine en thermoplastique

Après la grande popularité des armoires de mélamine et leur dégringolade à une certaine époque, certains se sont alors tournés vers d'autres matériaux. Les armoires de bois sont depuis toujours un classique mais elles ne sont malheureusement pas adaptées à toutes les bourses. Le thermoplastique devient alors une alternative très intéressante.

Armoire de cuisine en thermoplastique
Cuisine par MasterBrand Cabinets, Inc.

Lorsque le budget ne permet pas des armoires en bois mais que le design du bois demeure le préféré, le consommateur peut alors se tourner vers les armoires de thermoplastique. Contrairement à la mélamine, il est possible de mouler le thermoplastique, donc de lui donner la forme sculptée du bois créant ainsi l'illusion parfaite et ce, à moindre coût.

Comme elles sont plutôt abordables, même si elles peuvent avoir l'aspect du bois, elles n'ont malheureusement pas leur grande solidité ni leur grande résistance. Contrairement au bois, elles peuvent parfois décoller ou gondoler sous l'effet de la chaleur ou de la vapeur. Il est donc nécessaire de prendre quelques précautions pour préserver leur belle allure initiale pendant plus longtemps.

Il faut également s'assurer de bien les protéger en présence d'un four autonettoyant qui atteint une température très élevée pouvant endommagé de façon permanente les armoires de thermoplastique. Il est alors primordial de suivre les recommandations du manufacturier selon chaque cas particulier.

Avantages

Inconvénients

Entretien

Se déclinant en plusieurs couleurs et plusieurs finis mais toujours avec un fini synthétique, le thermoplastique convient très bien aux cuisines et aux salles de bain par sa grande facilité d'entretien. Peu importe le fini ou l'aspect des armoires de thermoplastique, leur entretien est toujours simple et facile. Un simple chiffon et savon doux suffit pour le nettoyage régulier des armoires.

Durabilité

Les armoires de thermoplastique sont dotées d'une belle durabilité Les garanties minimales se situent généralement entre 12 et 15 ans contre le décollement.